Accueil
-La Gazette-
DrômArdéchoise

jeudi 23 juin 2022

En vidéo. « Nous sommes au maximum de ce qui est humainement acceptable » : le SOS du tribunal judiciaire de Valence

Démarche inédite portée mercredi 22 juin au sein du tribunal judiciaire de Valence. Luc Barbier, son président, Céline Nainani, procureure de la République par intérim, Céline Guillaud, directrice de greffe par intérim, et Nicolas Poizat, bâtonnier de la Drôme, ont uni leurs voix afin de communiquer sur les difficultés qui frappent la juridiction en termes de sécurité, d’insuffisance du parc immobilier, de manque de moyens humains, de risques psychosociaux et de dégradation de la réponse judiciaire. Ils demandent « dans l’intérêt des justiciables » et l’intérêt général un plan d’urgence pour la juridiction valentinoise. « Et pourtant nous avons fait au mieux et depuis longtemps pour trouver de l’efficience dans nos méthodes de travail, a souligné Céline Nainani. Mais nous sommes au maximum de ce qui est humainement acceptable. »


Lire l'article :

https://www.ledauphine.com/faits-divers-justice/2022/06/23/nous-sommes-au-maximum-de-ce-qui-est-humainement-acceptable-le-sos-du-tribunal-judiciaire-de-valence


À lire aussi :

Partager l'article :